Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2011

À l’occasion de la sortie du livre de Robert Badinter « Les épines et les roses », tâchons de décrypter le personnage, et découvrons là une idée à ajouter au programme présidentiel de 2012…

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Le documentaire américain primé aux Oscars, Inside Job, commence son exposé sur la crise économique, ses causes et ses conséquences, par l’exemple islandais. Pays d’à peine 320 000 habitants, il hérite, après qu’une vague de déréglementation ait artificiellement dopée sa croissance financière, d’une dette de quelques 3,5 milliards d’euros envers le Royaume-Uni et les Pays-Bas, que le gouvernement et le FMI s’accordent à faire payer aux islandais. Refus du président, puis referendum : le projet de remboursement est rejeté à 93%, notamment grâce à l’intervention d’Alain Lipietz qui a appelé les Islandais a refuser de payer cette dette injuste.

(suite…)

Read Full Post »

Le groupe Facebook ici

Le compte Twitter ici

Read Full Post »

Bienvenu-e-s sur Révolution Citoyenne !

Ce blog a pour but d’analyser et commenter l’actualité de la révolution citoyenne.

Retrouvez le bog sur Facebook

Read Full Post »

Vous pouvez signer en ligne la liste de soutien à Jean-Luc Mélenchon, candidat à la candidature du Front de Gauche en vue des présidentielles 2012.

Quelques actions sont également proposées sur le blog  http://www.jean-luc-melenchon.com

Read Full Post »

Serge Halimi, rédacteur en chef du Monde Diplomatique évoque le soulèvement des pays arabes dans son éditorial de Février 2011.

Les responsables politiques aiment invoquer la « complexité » du monde pour expliquer qu’il serait fou de vouloir le transformer. Mais, dans certaines circonstances, tout redevient très simple. Quand, par exemple, après le 11 septembre, l’ex-président George W. Bush enjoignit à chacun de choisir entre « nous et les terroristes ». A Tunis, ce fut plutôt entre un dictateur ami et « un régime du type taliban au nord de l’Afrique (1) ». Ce genre d’alternative conforte les protagonistes : le dictateur se proclame seul rempart contre les islamistes ; les islamistes, seuls ennemis du dictateur.

Mais le ballet se dérègle quand un mouvement social ou démocratique fait surgir des acteurs qu’écartait une chorégraphie verrouillée pour l’éternité. Le pouvoir aux abois ausculte alors la moindre trace de « menée subversive » dans le mécontentement populaire. Qu’elle existe, il en profite ; dans le cas contraire, il l’invente. (suite…)

Read Full Post »

Dans les starting-blocks, le candidat à la présidentielle attend le PCF pour accélérer le rythme.
Jean-Luc Mélenchon est un homme pressé. Jean et chaussures de ville pour compagnons, le tribun s’est fait coureur et le voici qui détale dans les couloirs du métro parisien. À grandes enjambées, il fonce sur le RER D. Direction le Val-de-Marne pour mener campagne vendredi, à un peu plus d’une semaine des cantonales. La veille, lors d’un meeting en Seine-Saint-Denis, le leader du Parti de gauche (PG) a livré un discours fleuve tendu vers 2012. L’heure pour Mélenchon est donc à l’accélération. Deuxième week-end d’avril, le Parti communiste devrait indiquer « sa préférence » pour la présidentielle. Sauf cataclysme, ce sera Jean-Luc Mélenchon et non André Chassaigne. Ce calendrier sera-t-il tenu? Voilà le souci. L’eurodéputé semble avoir quelques
« doutes » et « des informations contradictoires » venues de la place du Colonel-Fabien. Or, juge-t-il, « l’effet Le Pen produit son résultat: une pression [du PS] au vote utile » et une accélération de la campagne. Pour y faire face, Mélenchon voudrait « un puissant signal de cohésion » qui mettrait en marche une « dynamique positive« .

« Je prends tous les coups sans recevoir de soutien »

Tant que la direction du PCF ne s’engage pas derrière lui, l’ancien socialiste se dit « isolé » et dans « une situation très exposée« . « Je prends tous les coups sans recevoir de soutien« . Car, chez les communistes, on entend surtout ceux qui ne veulent pas de lui. Les autres doivent ruser. Jeudi soir, en meeting dans « le 93 », Marie-George Buffet a appelé à la « révolution citoyenne » et au salaire maximum, agrémentant son discours de discrets « comme le dit Jean-Luc« . Malgré tout, « il a la crainte qu’on ne se prononce pas début avril« , reconnaît Francis Parny, qui gère pour les communistes les relations avec le PG. Avant de se lancer dans la dernière ligne droite, le PCF veut un pacte global en vue de 2012: rapport à la gauche et surtout au PS, campagne collective, et programme partagé. Ces dossiers-là avancent bien. Reste à trouver un accord sur les législatives. Le PCF ne donnera « sa préférence » que si « ces quatre points sont traités« , avertit Parny. Une réunion doit avoir lieu la semaine prochaine. Et déjà Mélenchon bout: « On joue notre peau! Il faut qu’on le comprenne. »

Retrouver l’article du JDD ici

Read Full Post »

Older Posts »