Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Les revolutionnaires citoyens…’ Category

Je suis tombé sur le twitt du Cri du Peuple, qui appelait chacun de nous à expliquer sur son blog pourquoi nous voterions pour le candidat du Front de Gauche ce dimanche. Je vous invite donc à vous y rendre et y laisser en commentaire, votre déclaration ou coup de cœur.  Voici la mienne…

Je suis français. Je voterais Front de Gauche parce que c’est un collectif, il est à l’image de ce que la France est : une force collective qui se met en marche. Je voterais Front de Gauche, par fierté de voir mon pays se relever après tant de souffrances et tant d’injustices qui lui ont été infligées en si peu de temps.

J’ai 27 ans. Je vis depuis que je suis né, sous des régimes politiques de moins en moins démocratiques et qui ont cédé leur pouvoir sciemment à la classe financière.

Je vis à l’étranger. J’ai déjà eu honte de devoir me défendre du racisme d’État, de la politique ignoble que mon pays a fait connaître aux Roms ou aux autres populations de migrants, françaises ou étrangères. Je veux pouvoir être fier de dire que la France est une terre révolutionnaire, ouverte et émancipatrice.

Je suis un citoyen, écologiste et anti-capitaliste. Le capitalisme est un système, une machine, sans âme, qui broie par l’intermédiaire du marché, les relations humaines et donc l’homme lui-même. L’Humain d’abord est un programme écologiste, et donc anti-capitaliste. Il vise à faire de chaque citoyen, le composant d’une dynamique, en le rendant actif, engagé, intéressé à la chose publique et intelligent par les débats qui lui sont proposés. Placer l’humain d’abord, avant toute considération économique ou comptable. Les conditions de vie et de salaire, la condition des femmes, des étrangers, avant la dette et les intérêts financiers ou le racisme d’État.

Je voterais donc Front de Gauche au premier et au deuxième tour parce que c’est le moment où le peuple, uni et fier de l’universalisme dont il est le représentant dans le monde, doit prendre le pouvoir. Place au peuple !

Read Full Post »

   À peine la formidable mobilisation sur les plages du Prado de Marseille, avec des citoyens venus en masse (120 000)  écouter les membres du Front de Gauche leur exposer les raisons pour lesquelles leur pays devrait voter en faveur d’un programme de révolution citoyenne, à peine ce formidable élan solidaire et humain terminé, le journal Libération publie un article pour en relater les faits. Le contenu de l’article relate il me semble assez bien l’évènement. Beaucoup de monde, beaucoup d’espérance, du contenu et de la joie. Mais quel titre choisit-on pour l’illustrer ?

Il y a besoin de gens comme Mélenchon qui font rêver

Titre bien entendu choisi « au hasard » dans la citation d’un des acteurs de la mobilisation qui s’empresse de compléter son propos:

Mais franchement, nuance-t-il, je crois pas du tout à ses mesures économiques. Le Smic à 1700 euros, ce serait bien mais c’est pas possible.» Il ferait «plus confiance» à François Hollande. Sans enthousiasme. «Même lui ne me convainc pas tant que ça. C’est dommage que dans cette élection il n’y ait pas eu de débats d’idée», se désole-t-il.

   Titre qui ne reflète en rien le reste de l’article donc. Pour cela, j’en suis assez révolté de toujours entendre les mêmes refrains. Je tiens donc à remettre les pendules à l’heure, ne serait-ce que pour retrouver mon calme…

   Ceux qui rêvent sont plutôt ceux qui pensent combattre la spéculation financière avec de bonnes intentions. Ceux qui rêvent sont ceux qui avalent les discours néolibéraux sur la dette, l’immigration, l’impossibilité d’augmenter le SMIC, la retraite à 60 ans. Ceux qui rêvent sont ceux qui pensent qu’il est bon pour la France de s’agenouiller devant les Américains, l’Union Européenne ou l’OTAN. Ceux qui rêvent sont ceux qui pensent faire face à l’urgence écologique à coup de « marché de droits à polluer » ou en « moralisant » le capitalisme. Ceux qui rêvent sont ceux qui refusent la sixième république, écrites par ses citoyens.
Nous sommes un peuple conscient, qui s’éduquent et réapprend à militer et à faire de la vie politique, le centre de nos préoccupations. Nous qualifier de doux rêveur, qui gobent comme de vulgaire poissons rouges, les propositions « irréalistes » d’un candidat, un jour démagogue, un autre populiste, est une méthode inacceptable qui vise à discréditer notre mouvement. Non seulement il insulte l’intelligence des militants de gauche, toutes catégories confondues, mais il insulte également le jugement de millions de citoyens, pas forcément impliqué dans le combat militant, mais qui comme nous réfléchissent, jugent, pèsent et sous-pèsent les arguments des uns et des autres candidats.

Nous ne sommes pas des rêveurs, notre programme est applicable, chiffré, réaliste et oui, révolutionnaire.

   Je met en garde ici les rêveurs conservateurs et réactionnaires qui nous insultent nous et notre cause, car leur réveil sera brutal et inconfortable. Car ils devront partager, ils en seront obliger, par la loi, de respecter tous les français,  ceux récemment naturalisés ou anciennement arrivés sur notre territoire, tout comme ceux qui revendiqueront encore plus de démocratie, encore plus de justice sociale, encore plus, oui, toujours plus de droits.

The Dream, Pablo Picasso

Vive la sociale !
Vive la révolution citoyenne !

Read Full Post »

Quelle surprise ce matin quand je vois sur la page d’accueil du site de France Inter cette annonce…

Celui dont le surnom en langage des signes est un point levé serait-il devenu l’unique solution de sortie de crise par nos très chers journalistes et éditorialistes ? Non pas que l’on douterais de leur objectivité et déontologie, toujours promptes à défendre la veuve, l’orphelin et le petit candidat face à la dérive fasciste et antidémocratique d’un système capitaliste financiarisé aux aboies.

   En effet, le candidat du Front de Gauche a déjà gagné. Avec ou sans lui, et dans un avenir relativement proche, le peuple se lèvera et prendra son destin en main, chassant par là l’oligarchie, parasite avide de pouvoir et surtout d’argent, de la place qui lui est désigné. Le peuple, avec ou sans Jean-Luc Mélenchon, est déjà en marche. Il a déjà dans la tête l’idée que le partage est une valeur qui doit primer face à la cupidité et la concurrence. Le partage des richesses doit donc être remis à plat dans ce pays. Le peuple sait que la planification écologique est nécessaire, qui est indispensable à la survie de l’être humain et de la biodiversité dont il dépend. Le peuple a conscience que uni, il peut, il a le pouvoir. Le peuple a fait sien l’image d’une France, libre, indépendante de toute alliance atlantiste qu’il l’emmènerait dans des guerres lointaines et incontrôlables, l’image d’une France belle et rebelle, héritière de la révolution de 1789 qui en a fait une nation universaliste prête à ouvrir ses portes et ses bras à quiconque voudrait en embrasser la destinée, une France du savoir qui a soif de nouvelles conquêtes et de nouvelle techniques.

Vous attendez des consignes ? Le prochain président vous répond : n’attendez pas les consignes ! Résistance et place au peuple !

En attendant le 22 avril, vous pouvez toujours faire fonctionner votre imagination en regardant le prochain futur dernier président de la cinquième république vous expliquer en détails son programme, face à des journaliste compétents et très bien renseignés.

Read Full Post »

Monsieur Mélenchon, d’abord j’y crois dur comme fer. Un second tour Mélenchon – Hollande, ou Mélenchon – Sarkozy…

Et puis la machine se met en route. D’abord dans ma tête. Je me dis que non, ce n’est pas raisonnable, c’est prendre de trop grands risques. Je ne suis vraiment pas prêt pour un jour revoir un Le Pen, quel qu’il soit, au second tour de l’élection présidentielle de mon pays. La culpabilité, le doute. Le vote utile. La machine médiatique, la « chape de plomb », qui fait vraiment bien son travail, décidément.

Je vis loin de mon pays, expatrié dans une Amérique Latine qui je le sais vous est chère, celle des Chavez, des Morales, des Correa ! Mon accès à l’information et à ce qu’il se passe dans mon pays se limite donc à l’internet, la radio et aux rares émissions de télévision qui sont accessibles depuis l’étranger. C’est vous dire quelle est mon état quasi-dépressif quand je lis un certain entretien dans le Guardian, ou certains titres de Libération. Comment peuvent-ils rendre leur cause encore plus indéfendables ? Pire encore, une envie me vient de tout casser, lorsque j’assiste au mépris du peuple par son propre président-candidat et son gouvernement d’incapables, méprisant comme Pujadas face à un syndicaliste !

Il m’est donc difficile de jauger, de m’animer, de palper l’ambiance. Je tente pourtant de faire ma part, mon petit quelque chose via les réseaux sociaux notamment, ou trop rarement par écrit sur un blog. Cela me permet d’avoir l’impression d’être sur le terrain et de me battre avec les miens. Mais ce qui me relie le plus à mon pays aujourd’hui, c’est vous. Non pas votre personne, vous m’êtes au demeurant très sympathique et j’admire l’énergie avec laquelle vous vous battez pour défendre les votre, mais bien ce (ceux?) que vous incarnez. Un front de gauche. Vous me montrez chaque jour que l’horizon n’est jamais indépassable, que la France est un pays vigoureux, qui est riche de son peuple, qu’il n’y a pas de honte à avoir et qu’il faut se rebeller encore et encore sans jamais s’avouer battu ni se trouver satisfait. Vous êtes la France que j’aime monsieur, la belle, la rebelle, celle qui sait dire Non ! Celle qui sort et qui hurle sa douleur, celle qui cherche un sens au mot « classe »…

Alors, après avoir « bouffé » votre article comme un assoiffé d’espoir, qui manque d’air, qui suffoque par manque d’idées nouvelles, je me redresse, je sens la foule derrière moi scander « Résistance » et je sais que je ne suis plus seul. Je sens à des milliers de kilomètres tout un peuple se mettre en marche, se dire « pourquoi ne pas faire un pas de côté » et se lancer dans un mouvement universaliste et égalitaire dont les français se faisaient une spécialité et enfin embraser l’Europe et l’Amérique ! D’un coup, cela devient aussi clair que les larmes du peuple grec, au second tour je voterai Mélenchon.

Read Full Post »

Read Full Post »

     Voici une consigne, en quelque sorte. Il va falloir suivre attentivement l’actualité parlementaire. Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». J’ai expliqué ici même et en meeting le contenu de ce premier traité. On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant mon blog de parlementaire européen. Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007. Ne les lâchez pas. Le soir du vote suivez le sur LCP et harcelez ceux qui doivent l’être. Après le vote demandez des comptes. Il faut tout faire pour que cette histoire ne soit pas enterrée dans l’indifférence. Ne pas perdre de temps à gémir contre cette nouvelle tentative de coup fourré : lutter pied à pied. Nous allons retourner la tendance.

Alors, on prend les devants, on envoie quelques mails, ça prend 5 minutes !

Monsieur le député,
Nous avons en mémoire le résultat du référendum sur le TCE, devenu traité de Lisbonne, voté par déni démocratique au Congrès de Versailles avec la bienveillance de votre parti politique.
Cet épisode reste à jamais une blessure.
Le 21/02/2012 arrive à l’Assemblée Nationale la ratification du traité établissant le MES assorti d’une révision simplifiée pour son intégration dans le traité de Lisbonne.
Un silence assourdissant entoure ce traité crucial. Vous n’êtes pas sans ignorer qu’au sein de ce mécanisme, les décisions seront prises par le Conseil des gouverneurs exclusivement composés des ministres des finances de la zone euro. Aucun véto ni aucune autorité des parlements nationaux ne pourra contrevenir à leurs décisions. Ils jouiront en leur qualité d’une immunité totale qui leur permettra d’échapper à toute poursuite judiciaire. Cette autorité, non élue, aura la haute main sur les caisses des États et ne devra rendre aucun compte à aucun gouvernement, aucune administration, aucun tribunal.
Aucun membre ou employé de cette structure ne sera élu par le peuple ni responsable devant lui. Plus fort encore, le MES pourra se pourvoir en justice mais ne pourra être poursuivi, pas même par les gouvernements.
Nous atteignons l’ultime d’un déni des principes de base de la démocratie: négation des compétences fiscales et budgétaires des parlements nationaux, impossibilité d’opposer un véto, immunité judiciaire totale, opacité des documents…
La conférence des présidents de l’Assemblée Nationale a refusé un vote solennel nominal par scrutin public le 21 février pour lui préférer un vote en catimini.
Monsieur le député, pour l’ensemble de ces considérations, au moment où nous avons sous les yeux la tragédie du peuple grec, nous vous demandons avec insistance d’avoir le courage politique, par delà les pressions de votre groupe, de voter contre le traité MES.
Aux citoyens attentifs à votre responsabilité personnelle, nous ne manquerons pas de faire connaître votre réponse à ce présent courrier.
Il va sans dire que votre position sur cette question cruciale comptera dans les campagnes électorales déjà entamées.
Nous vous adjurons d’entendre notre appel.
Recevez mes cordiales salutations.

Un petit copier/coller d’un commentaire d’Eric Roussel sur le blog de J.L. Mélenchon qui j’en suis sûr me pardonnera l’emprunt. Ma petite contribution aujourd’hui, c’est de mettre à votre disposition la liste des députés PS de l’assemblée nationale. Cliquez sur le lien (à gauche) pour ouvrir la fiche du député sur le site de l’assemblée, ensuite cliquez sur « écrire à M/Mme (…) ».

N’hésitez pas à faire parvenir vos réponses, s’ils y en avaient.

 

  Lien fiche Civilite Nom Groupe Département d’élection
Aisne
 M.  Balligand  S.R.C.  Aisne
 M.  Dosière  S.R.C.  Aisne
Allier
 M.  Chambefort  S.R.C.  Allier
 M.  Charasse  S.R.C.  Allier
 M.  Lesterlin  S.R.C.  Allier
 M.  Mallot  S.R.C.  Allier
Alpes-de-Haute-Provence
 M.  Bianco  S.R.C.  Alpes-de-Haute-Provence
Ardèche
 M.  Dussopt  S.R.C.  Ardèche
 M.  Terrasse  S.R.C.  Ardèche
Ardennes
 M.  Vuilque  S.R.C.  Ardennes
Ariège
 Mme  Massat  S.R.C.  Ariège
 M.  Nayrou  S.R.C.  Ariège
Aude
 M.  Bascou  S.R.C.  Aude
 M.  Dupré  S.R.C.  Aude
 M.  Perez  S.R.C.  Aude
Aveyron
 Mme  Marcel  S.R.C.  Aveyron
Bas-Rhin
 M.  Jung  S.R.C.  Bas-Rhin
Bouches-du-Rhône
 Mme  Andrieux  S.R.C.  Bouches-du-Rhône
 M.  Jibrayel  S.R.C.  Bouches-du-Rhône
 M.  Vauzelle  S.R.C.  Bouches-du-Rhône
Calvados
 Mme  Dumont  S.R.C.  Calvados
 M.  Duron  S.R.C.  Calvados
Charente
 M.  Lambert  S.R.C.  Charente
 Mme  Pinville  S.R.C.  Charente
 Mme  Reynaud  S.R.C.  Charente
 M.  Viollet  S.R.C.  Charente
Charente-Maritime
 M.  Bono  S.R.C.  Charente-Maritime
 Mme  Quéré  S.R.C.  Charente-Maritime
Corrèze
 M.  Hollande  S.R.C.  Corrèze
 M.  Nauche  S.R.C.  Corrèze
Corse-du-Sud
 M.  Renucci  S.R.C.  Corse-du-Sud
Côte-d’Or
 Mme  Darciaux  S.R.C.  Côte-d’Or
Côtes-d’Armor
 Mme  Bousquet  S.R.C.  Côtes-d’Armor
 Mme  Erhel  S.R.C.  Côtes-d’Armor
 M.  Gaubert  S.R.C.  Côtes-d’Armor
 Mme  Oget  S.R.C.  Côtes-d’Armor
Creuse
 M.  Vergnier  S.R.C.  Creuse
Deux-Sèvres
 Mme  Batho  S.R.C.  Deux-Sèvres
 Mme  Gaillard  S.R.C.  Deux-Sèvres
 M.  Grellier  S.R.C.  Deux-Sèvres
Dordogne
 M.  Deguilhem  S.R.C.  Dordogne
 Mme  Langlade  S.R.C.  Dordogne
 M.  Peiro  S.R.C.  Dordogne
Doubs
 M.  Moscovici  S.R.C.  Doubs
Essonne
 M.  Dray  S.R.C.  Essonne
 M.  Lamy  S.R.C.  Essonne
 M.  Valls  S.R.C.  Essonne
Eure
 M.  Loncle  S.R.C.  Eure
Finistère
 Mme  Adam  S.R.C.  Finistère
 M.  Le Bris  S.R.C.  Finistère
 Mme  Le Loch  S.R.C.  Finistère
 Mme  Lebranchu  S.R.C.  Finistère
 M.  Urvoas  S.R.C.  Finistère
Gard
 M.  Dumas  S.R.C.  Gard
Gers
 Mme  Biémouret  S.R.C.  Gers
 M.  Martin  S.R.C.  Gers
Gironde
 Mme  Delaunay  S.R.C.  Gironde
 M.  Deluga  S.R.C.  Gironde
 Mme  Faure  S.R.C.  Gironde
 Mme  Got  S.R.C.  Gironde
 Mme  Lacuey  S.R.C.  Gironde
 M.  Plisson  S.R.C.  Gironde
 M.  Rousset  S.R.C.  Gironde
 M.  Sainte-Marie  S.R.C.  Gironde
Guadeloupe
 M.  Jalton  S.R.C.  Guadeloupe
 M.  Lurel  S.R.C.  Guadeloupe
 Mme  Marc  S.R.C.  Guadeloupe
Guyane
 Mme  Berthelot  S.R.C.  Guyane
 Mme  Taubira  S.R.C.  Guyane
Haute-Corse
 M.  Giacobbi  S.R.C.  Haute-Corse
Haute-Garonne
 M.  Bapt  S.R.C.  Haute-Garonne
 M.  Cohen  S.R.C.  Haute-Garonne
 Mme  Iborra  S.R.C.  Haute-Garonne
 M.  Idiart  S.R.C.  Haute-Garonne
 Mme  Imbert  S.R.C.  Haute-Garonne
 M.  Lemasle  S.R.C.  Haute-Garonne
 Mme  Lemorton  S.R.C.  Haute-Garonne
 Mme  Martinel  S.R.C.  Haute-Garonne
Haute-Saône
 M.  Villaumé  S.R.C.  Haute-Saône
Haute-Vienne
 M.  Boisserie  S.R.C.  Haute-Vienne
 Mme  Boulestin  S.R.C.  Haute-Vienne
 Mme  Pérol-Dumont  S.R.C.  Haute-Vienne
 M.  Rodet  S.R.C.  Haute-Vienne
Hautes-Alpes
 M.  Giraud  S.R.C.  Hautes-Alpes
Hautes-Pyrénées
 M.  Forgues  S.R.C.  Hautes-Pyrénées
 M.  Glavany  S.R.C.  Hautes-Pyrénées
 Mme  Robin-Rodrigo  S.R.C.  Hautes-Pyrénées
Hérault
 M.  Mesquida  S.R.C.  Hérault
 M.  Vézinhet  S.R.C.  Hérault
Ille-et-Vilaine
 M.  Boucheron  S.R.C.  Ille-et-Vilaine
 M.  Marsac  S.R.C.  Ille-et-Vilaine
 M.  Rogemont  S.R.C.  Ille-et-Vilaine
 M.  Tourtelier  S.R.C.  Ille-et-Vilaine
Indre
 M.  Chanteguet  S.R.C.  Indre
 M.  Sapin  S.R.C.  Indre
Indre-et-Loire
 M.  Gille  S.R.C.  Indre-et-Loire
 Mme  Touraine  S.R.C.  Indre-et-Loire
Isère
 Mme  Battistel  S.R.C.  Isère
 M.  Brottes  S.R.C.  Isère
 M.  Destot  S.R.C.  Isère
 Mme  Fioraso  S.R.C.  Isère
 M.  Issindou  S.R.C.  Isère
Landes
 M.  Dufau  S.R.C.  Landes
 M.  Emmanuelli  S.R.C.  Landes
 M.  Vidalies  S.R.C.  Landes
Loire
 M.  Gagnaire  S.R.C.  Loire
 M.  Juanico  S.R.C.  Loire
Loire-Atlantique
 M.  Ayrault  S.R.C.  Loire-Atlantique
 Mme  Bouillé  S.R.C.  Loire-Atlantique
 Mme  Clergeau  S.R.C.  Loire-Atlantique
 M.  Ménard  S.R.C.  Loire-Atlantique
 M.  Raimbourg  S.R.C.  Loire-Atlantique
Lot
 M.  Launay  S.R.C.  Lot
 Mme  Orliac  S.R.C.  Lot
Lot-et-Garonne
 M.  Cahuzac  S.R.C.  Lot-et-Garonne
Maine-et-Loire
 M.  Goua  S.R.C.  Maine-et-Loire
Manche
 M.  Cazeneuve  S.R.C.  Manche
Martinique
 M.  Letchimy  S.R.C.  Martinique
 M.  Manscour  S.R.C.  Martinique
Mayenne
 M.  Garot  S.R.C.  Mayenne
Meurthe-et-Moselle
 M.  Eckert  S.R.C.  Meurthe-et-Moselle
 M.  Féron  S.R.C.  Meurthe-et-Moselle
 M.  Le Déaut  S.R.C.  Meurthe-et-Moselle
Meuse
 M.  Dumont  S.R.C.  Meuse
Morbihan
 M.  Rouillard  S.R.C.  Morbihan
Moselle
 Mme  Filippetti  S.R.C.  Moselle
 M.  Liebgott  S.R.C.  Moselle
Nièvre
 Mme  Carrillon-Couvreur  S.R.C.  Nièvre
 M.  Paul  S.R.C.  Nièvre
Nord
 M.  Baert  S.R.C.  Nord
 M.  Bataille  S.R.C.  Nord
 M.  Cacheux  S.R.C.  Nord
 M.  Derosier  S.R.C.  Nord
 M.  Durand  S.R.C.  Nord
 M.  Hutin  S.R.C.  Nord
 Mme  Marchand  S.R.C.  Nord
 M.  Pérat  S.R.C.  Nord
 M.  Roman  S.R.C.  Nord
Oise
 M.  Françaix  S.R.C.  Oise
Paris
 M.  Blisko  S.R.C.  Paris
 M.  Bloche  S.R.C.  Paris
 M.  Cambadélis  S.R.C.  Paris
 M.  Caresche  S.R.C.  Paris
 M.  Dreyfus  S.R.C.  Paris
 Mme  Hoffman-Rispal  S.R.C.  Paris
 M.  Le Guen  S.R.C.  Paris
 Mme  Lepetit  S.R.C.  Paris
 Mme  Mazetier  S.R.C.  Paris
 Mme  Pau-Langevin  S.R.C.  Paris
 M.  Vaillant  S.R.C.  Paris
Pas-de-Calais
 M.  Cocquempot  S.R.C.  Pas-de-Calais
 M.  Cuvillier  S.R.C.  Pas-de-Calais
 M.  Delcourt  S.R.C.  Pas-de-Calais
 M.  Facon  S.R.C.  Pas-de-Calais
 M.  Janquin  S.R.C.  Pas-de-Calais
 M.  Kucheida  S.R.C.  Pas-de-Calais
 M.  Lang  S.R.C.  Pas-de-Calais
 M.  Lefait  S.R.C.  Pas-de-Calais
 Mme  Maquet  S.R.C.  Pas-de-Calais
Puy-de-Dôme
 M.  Bacquet  S.R.C.  Puy-de-Dôme
 M.  Michel  S.R.C.  Puy-de-Dôme
 Mme  Saugues  S.R.C.  Puy-de-Dôme
Pyrénées-Atlantiques
 M.  Habib  S.R.C.  Pyrénées-Atlantiques
 Mme  Lignières-Cassou  S.R.C.  Pyrénées-Atlantiques
Réunion
 M.  Fruteau  S.R.C.  Réunion
 M.  Lebreton  S.R.C.  Réunion
Rhône
 Mme  Crozon  S.R.C.  Rhône
 M.  Muet  S.R.C.  Rhône
 M.  Queyranne  S.R.C.  Rhône
 M.  Touraine  S.R.C.  Rhône
Saint-Pierre-et-Miquelon
 Mme  Girardin  S.R.C.  Saint-Pierre-et-Miquelon
Saône-et-Loire
 M.  Mathus  S.R.C.  Saône-et-Loire
 M.  Montebourg  S.R.C.  Saône-et-Loire
 M.  Sirugue  S.R.C.  Saône-et-Loire
Sarthe
 Mme  Karamanli  S.R.C.  Sarthe
Seine-Maritime
 M.  Bouillon  S.R.C.  Seine-Maritime
 M.  Bourguignon  S.R.C.  Seine-Maritime
 M.  Fabius  S.R.C.  Seine-Maritime
 Mme  Fourneyron  S.R.C.  Seine-Maritime
 Mme  Hurel  S.R.C.  Seine-Maritime
Seine-Saint-Denis
 M.  Bartolone  S.R.C.  Seine-Saint-Denis
 M.  Goldberg  S.R.C.  Seine-Saint-Denis
 Mme  Guigou  S.R.C.  Seine-Saint-Denis
 M.  Le Roux  S.R.C.  Seine-Saint-Denis
 M.  Pajon  S.R.C.  Seine-Saint-Denis
Somme
 M.  Mathon  S.R.C.  Somme
Tarn
 M.  Carcenac  S.R.C.  Tarn
 M.  Valax  S.R.C.  Tarn
Tarn-et-Garonne
 Mme  Pinel  S.R.C.  Tarn-et-Garonne
Val-d’Oise
 M.  Pupponi  S.R.C.  Val-d’Oise
Val-de-Marne
 M.  Cathala  S.R.C.  Val-de-Marne
 M.  Le Bouillonnec  S.R.C.  Val-de-Marne
 M.  Rouquet  S.R.C.  Val-de-Marne
Vienne
 M.  Claeys  S.R.C.  Vienne
 M.  Clément  S.R.C.  Vienne
 Mme  Coutelle  S.R.C.  Vienne
Wallis-et-Futuna
 M.  Likuvalu  S.R.C.  Wallis-et-Futuna

Read Full Post »

Un autre hommage à Claude Guéant…

Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente.
Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte.
Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde.
Le fait est que la civilisation dite « européenne », la civilisation « occidentale », telle que l’ont façonnée deux siècles de régime bourgeois, est incapable de résoudre les deux problèmes majeurs auxquels son existence a donné naissance: le problème du prolétariat et le problème colonial; que, déférée à la barre de la « raison» comme à la barre de la « conscience », cette Europe-là est impuissante à se justifier; et que, de plus en plus, elle se réfugie dans une hypocrisie d’autant plus odieuse qu’elle a de moins en moins chance de tromper.

Read Full Post »

Older Posts »