Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘parti de gauche’

En mémoire à une grande dame, je fais suivre ce billet paru sur le blog médiapart de Stephane Alliès.

C’est une scène qui date du 21 avril 2002, exhumée en 2008 dans l’émission de Laurent Ruquier. Face à Lionel Jospin et Sylviane Agacinsky, Danielle Mitterrand n’y va pas par quatre chemins, alors que Mme Jospin lui dit qu’«on ne pouvait pas savoir». «Hélas si…», répond-elle.

Dans sa dernière interview, au Journal du dimanche, celle qui avait fait connaître son Non au référendum européen de 2005 et accordait davantage son estime à Jean-Luc Mélenchon (qui est venue la visiter lors de son dernier été, à Latché) qu’au reste du PS, déclarait à propos de la crise financière, le 29 octobre: «Nous assistons à la fin d’un système. Il y a quinze ans, personne ne m’écoutait quand je fusillais le capitalisme. J’ai encore en mémoire l’incrédulité de Václav Havel, Ronald Reagan et Margaret Thatcher lorsque j’ai prononcé un discours très critique pour les dix ans de la chute du mur de Berlin. En 2009, lors d’une manifestation similaire, on avait semblé beaucoup plus réceptif à mes arguments. Ce qui était inaudible en 1999 prend tout son sens aujourd’hui».

Publicités

Read Full Post »

Le populisme déferle Puerta del Sol – Le Parti de Gauche : écologie, socialisme, république.

puerta-del-sol

Les garde-frontières postés autour de l’Europe forteresse n’y pouvaient rien. La contagion tant redoutée des pays arabes n’est pas passée par Lampedusa. Ce n’est pas une immigration incontrôlée qui est venue de la rive sud de la Méditerranée mais la révolution citoyenne. La voilà désormais en plein Europe. Seuls les racistes et les communautaristes endurcis ne voient pas les points communs entre le mouvement de la Puerta del Sol espagnole et celui de l’Egypte ou de la Tunisie. Même occupation des places publiques. Même rôle central de la jeunesse et du précariat portant les aspirations du plus grand nombre à la sécurité de l’existence. Même libération de la parole dans un système politique verrouillé. Même dénonciation d’une oligarchie au service de la finance. Même contournement des médias traditionnels. (suite…)

Read Full Post »

Vous pouvez signer en ligne la liste de soutien à Jean-Luc Mélenchon, candidat à la candidature du Front de Gauche en vue des présidentielles 2012.

Quelques actions sont également proposées sur le blog  http://www.jean-luc-melenchon.com

Read Full Post »

Dans les starting-blocks, le candidat à la présidentielle attend le PCF pour accélérer le rythme.
Jean-Luc Mélenchon est un homme pressé. Jean et chaussures de ville pour compagnons, le tribun s’est fait coureur et le voici qui détale dans les couloirs du métro parisien. À grandes enjambées, il fonce sur le RER D. Direction le Val-de-Marne pour mener campagne vendredi, à un peu plus d’une semaine des cantonales. La veille, lors d’un meeting en Seine-Saint-Denis, le leader du Parti de gauche (PG) a livré un discours fleuve tendu vers 2012. L’heure pour Mélenchon est donc à l’accélération. Deuxième week-end d’avril, le Parti communiste devrait indiquer « sa préférence » pour la présidentielle. Sauf cataclysme, ce sera Jean-Luc Mélenchon et non André Chassaigne. Ce calendrier sera-t-il tenu? Voilà le souci. L’eurodéputé semble avoir quelques
« doutes » et « des informations contradictoires » venues de la place du Colonel-Fabien. Or, juge-t-il, « l’effet Le Pen produit son résultat: une pression [du PS] au vote utile » et une accélération de la campagne. Pour y faire face, Mélenchon voudrait « un puissant signal de cohésion » qui mettrait en marche une « dynamique positive« .

« Je prends tous les coups sans recevoir de soutien »

Tant que la direction du PCF ne s’engage pas derrière lui, l’ancien socialiste se dit « isolé » et dans « une situation très exposée« . « Je prends tous les coups sans recevoir de soutien« . Car, chez les communistes, on entend surtout ceux qui ne veulent pas de lui. Les autres doivent ruser. Jeudi soir, en meeting dans « le 93 », Marie-George Buffet a appelé à la « révolution citoyenne » et au salaire maximum, agrémentant son discours de discrets « comme le dit Jean-Luc« . Malgré tout, « il a la crainte qu’on ne se prononce pas début avril« , reconnaît Francis Parny, qui gère pour les communistes les relations avec le PG. Avant de se lancer dans la dernière ligne droite, le PCF veut un pacte global en vue de 2012: rapport à la gauche et surtout au PS, campagne collective, et programme partagé. Ces dossiers-là avancent bien. Reste à trouver un accord sur les législatives. Le PCF ne donnera « sa préférence » que si « ces quatre points sont traités« , avertit Parny. Une réunion doit avoir lieu la semaine prochaine. Et déjà Mélenchon bout: « On joue notre peau! Il faut qu’on le comprenne. »

Retrouver l’article du JDD ici

Read Full Post »

Read Full Post »