Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pc’

Dans les starting-blocks, le candidat à la présidentielle attend le PCF pour accélérer le rythme.
Jean-Luc Mélenchon est un homme pressé. Jean et chaussures de ville pour compagnons, le tribun s’est fait coureur et le voici qui détale dans les couloirs du métro parisien. À grandes enjambées, il fonce sur le RER D. Direction le Val-de-Marne pour mener campagne vendredi, à un peu plus d’une semaine des cantonales. La veille, lors d’un meeting en Seine-Saint-Denis, le leader du Parti de gauche (PG) a livré un discours fleuve tendu vers 2012. L’heure pour Mélenchon est donc à l’accélération. Deuxième week-end d’avril, le Parti communiste devrait indiquer « sa préférence » pour la présidentielle. Sauf cataclysme, ce sera Jean-Luc Mélenchon et non André Chassaigne. Ce calendrier sera-t-il tenu? Voilà le souci. L’eurodéputé semble avoir quelques
« doutes » et « des informations contradictoires » venues de la place du Colonel-Fabien. Or, juge-t-il, « l’effet Le Pen produit son résultat: une pression [du PS] au vote utile » et une accélération de la campagne. Pour y faire face, Mélenchon voudrait « un puissant signal de cohésion » qui mettrait en marche une « dynamique positive« .

« Je prends tous les coups sans recevoir de soutien »

Tant que la direction du PCF ne s’engage pas derrière lui, l’ancien socialiste se dit « isolé » et dans « une situation très exposée« . « Je prends tous les coups sans recevoir de soutien« . Car, chez les communistes, on entend surtout ceux qui ne veulent pas de lui. Les autres doivent ruser. Jeudi soir, en meeting dans « le 93 », Marie-George Buffet a appelé à la « révolution citoyenne » et au salaire maximum, agrémentant son discours de discrets « comme le dit Jean-Luc« . Malgré tout, « il a la crainte qu’on ne se prononce pas début avril« , reconnaît Francis Parny, qui gère pour les communistes les relations avec le PG. Avant de se lancer dans la dernière ligne droite, le PCF veut un pacte global en vue de 2012: rapport à la gauche et surtout au PS, campagne collective, et programme partagé. Ces dossiers-là avancent bien. Reste à trouver un accord sur les législatives. Le PCF ne donnera « sa préférence » que si « ces quatre points sont traités« , avertit Parny. Une réunion doit avoir lieu la semaine prochaine. Et déjà Mélenchon bout: « On joue notre peau! Il faut qu’on le comprenne. »

Retrouver l’article du JDD ici

Read Full Post »